Mes différentes tenues


Ma Kilt dress (version avec veste)

  • Oups ! Image indisponible !
  • Oups! Image indisponible!
  • Oups! Image indisponible!
  • Oups! Image indisponible!


Pour cette tenue, je porte un kilt et de grandes chaussettes en laine assorties au tartan du kilt. Ces dernières sont tenues par des élastiques placés sous le revers. 

Les chaussons de danse s'appellent des ghillies, et se lacent tout autour de la cheville et du pied. Ils m’ont été offerts par Mary-Beth Klein, une Américaine sacrée deux fois championne du monde de Highland dance.

En haut, je porte une veste en velours à manches longues, ornée d'une quinzaine de boutons argentés. Sous la veste est placé un petit plastron de tissu et de dentelles, accroché à la brassière ou à un débardeur par des épingles à nourrice. 


Cette veste est celle de Morgan Bamford, une danseuse Néo-Zélandaise 7 fois championne du monde (une des plus titrées de l’histoire). Elle me l’a offerte pour m’aider à devenir le porte-drapeau de la Highland dance afin de les introduire et de les pérenniser en France. Depuis ce jour, j’honore ce cadeau inestimable en tenant ma promesse de valoriser la Highland dance dans mon pays.   
 
Je porte cette tenue pour danser les danses dites des Highlands (Fling, Sword, Seann Triubhas, Reel) et, parmi les danses nationales, la Barracks Johnnie et la Highland Laddie.


 
 
Ma Kilt dress (version avec gilet)

  • Oups! Image indisponible!
  • Oups! Image indisponible!
  • Oups! Image indisponible!
  • Oups! Image indisponible!

A la différence avec la précédente tenue, plus hivernale; le plastron est remplacé par un chemisier blanc avec des manches ballon allant jusqu’au coude, ornées de dentelle à leurs extrémités. 


Le chemisier m'a été offert par la Sarah Hendry School, une école de Highland Dance basée à Glenrothes en Écosse.


La veste est remplacée par un gilet en velours de couleur crimson pour être dans le ton du kilt.


Le kilt que je porte m’a été offert par le 92nd North Fox Pipe band. Il fait 7 yards de long (6,50 m), pèse près de 2 kg, et ne doit pas dépasser la mi-genou. 


J’ai choisi un tartan à dominante bordeaux qui s’appelle le Claret Shiel.




Ma Lilt Dress 

  • Oups! Image indisponible!
  • Oups! Image indisponible!
  • Oups! Image indisponible!
  • Oups! Image indisponible!

Il s'agit d’une robe blanche aux manches ballon qui s'arrête à la mi-genoux, et d'un jupon en coton blanc que l'on porte sous la robe.

Un plaid, plié en carré ou rectangulaire, est fixé à l'épaule droite par une broche écossaise et à l'arrière à la ceinture (par des boutons pression). 

On peut porter avec cette tenue, soit des chaussettes blanches sans collerette montant jusqu’aux chevilles ou aux genoux, ou des collants couleur chair. 

Les chaussons de danse restent les ghillies.

Cette tenue m’a été offerte par Kirsten Kerkhof (professeur de Highland dance aux Pays-Bas) qui l’a confectionnée elle-même après qu’un complice de toujours lui ait transmis mes mensurations et adresse ! 

J'ai été si surprise à sa réception, que j'ai décidé de faire ma rentrée scolaire ainsi vêtue ! 

 

Je porte cette tenue pour danser les danses dites Nationales, à l’exception de la Barracks Johnnie et la Highland Laddie.

 
 



Mon Aboyne Dress 

  • Oups ! Image indisponible !
  • Oups! Image indisponible!
  • Oups! Image indisponible!

Cette tenue a été homologuée par le roi d’Armes (Thomas Innes of Learney) en 1952, grand officier d’état d’Écosse ayant la responsabilité de réglementer l’héraldique du pays et d’octroyer de nouvelles armoiries. La tenue s’appelle “Aboyne dress” en l’honneur des Highland Games du village d’Aboyne qui interdirent aux femmes de danser avec la tenue traditionnelle à tendance régimentaire, jugée insuffisamment élégante pour la gent féminine.
 
Le corsage, en velours, descend jusqu'à la taille et est attaché sur le devant avec un fin lacet passant de part et d’autre des boutons décoratifs. Le plaid, plié en triangle, doit être fixé à l'épaule droite avec une broche écossaise et accroché dans le dos à la taille (une ceinture cousue, cachée sous le corsage, permet de le nouer). La jupe en tartan descend jusqu’aux genoux.


La tenue est complétée par un chemisier blanc aux manches longues jusqu'aux coudes, sans fioritures, et d’un jupon en coton blanc sans ornements autre qu’une bordure en dentelle.

On peut porter avec cette tenue, soit des chaussettes blanches sans collerette montant jusqu’aux chevilles, ou des collants couleur chair.

Les chaussons de danse restent les ghillies.
 
Cette tenue a été confectionnée par Kirsten Kerkhof (ma professeure néerlandaise, également couturière). J’ai choisi le Hunting Dress Ross tartan assortit à un velours bourgogne.


Je porte cette tenue pour danser les danses dites Nationales, à l’exception de la Barracks Johnnie et la Highland Laddie.

 


Ma Jig Dress

  • Oups! Image indisponible!
  • Oups! Image indisponible!

Ma tenue, qui préfigure celle d’une blanchisseuse,  se compose d’une robe rouge avec des manches ballon, d’un petit tablier blanc, d’un jupon en coton et de collants, couleur chair. Mes chaussures de Jig sont vertes et munies de ferrures pour pratiquer les claquettes.

Cette tenue m’a été spontanément offerte par la famille Riffault, des Franco-Canadiens très impliqués dans la Highland dance et désireux d’aider à son essor en France.


 
Je porte cette tenue pour danser la Irish Jig.





Ma Sailor's Hornpipe Dress

  • Oups! Image indisponibe!
  • Oups! Image indisponible!
  • Oups! Image indisponible!

Cette tenue se compose d’une vareuse bleue marine (qui peut aussi être blanche), avec un rabat dos carré de couleur bleu marine avec trois bandes blanches et un col en V habillé de deux rubans et d’un plastron figurant un débardeur avec encolure carrée bleu marine, le tout fermé par un bouton pression. Le bas des manches doit coïncider avec celui de la vareuse.
Le pantalon est fait de la même matière et de la même couleur que la vareuse. La circonférence du bas de pantalon doit être de deux ou trois pouces plus large que celle du genou. Les chaussettes sont simples, blanc uni ou marine.
Le béret de marin est blanc avec un ruban foncé sans inscription. Enfin, les chaussons de danse restent les ghillies.

Cette tenue m’a été spontanément offerte par la famille Riffault, des Franco-Canadiens très impliqués dans la Highland dance et désireux d’aider à son essor en France.



Je porte cette tenue pour danser la Hornpipe.



Mon bonnet à plume néo-zélandais

  • Oups! Image indisponible!
  • Oups! Image indisponible!
  • Oups! Image indisponible!
Ce bonnet à plume, damier et rubans est un attribut typique de la tenue des danseuses Néo-Zélandaises. Il a été fait main pour moi par Jacqui Seque, Shiobhan Smith (deux ex-championnes néo-zélandaises de cette discipline) ; et Sue Luckin pour me remercier de partager également leur style de Highland dance en sus du style écossais.

La tenue des danseuses néo-zélandaises se constitue, en plus du bonnet, de flashes rouges ou verts attachés aux garters qui tiennent les chaussettes ; et d'une épingle de kilt.


Je porte ces accessoires avec ma Kilt Dress, pour danser les danses des Highlands en style néo-zélandais.



Mes épées de compétition

  • Oups ! Image indisponible !
  • Oups! Image indisponible!

Lorsque Philippe Dubin (le président des lanceurs écossais de St-Michel-sur-Orge fabriquant lui-même le matériel utilisé par son club) découvrit les premières épées de Highland dance importées d’Écosse par Stéphane Béguinot, il lui lança le défi d’en faire des mieux pour 3 fois moins cher. Bon joueur, ce dernier finança la tentative.


Pari tenu avec la grande trouvaille de la fente dans la garde pour ranger et transporter les épées plus facilement !
Les deux « compères » décidèrent de m'offrir la toute première paire pour me permettre de mener plus avant ma passion, et le firent lors d’une petite cérémonie entre amis et famille au château de Bressuire pendant les Highland games de 2015.


Très émue, je les étrennais de suite et dansais sans les toucher… un sans-faute qui, selon la tradition, augure d’une carrière de danseuse marquée par la réussite !
Aujourd’hui, mes épées, appelées « Les Fanny », sont connues jusqu’aux USA.




Mon épée de championnat

  • Oups! Image indisponible!
  • Oups! Image indisponible!
  • Oups! Image indisponible!
  • Oups! Image indisponible!
L'épée de championnat (que l'on connaît également sous le nom de "sabre écossais") possède une garde sculptée fourrée d'un tissu rouge, et ornée d'un pompon.

A la différence de mes épées de compétition, je croise mon épée de championnat non pas avec une seconde épée, mais avec son fourreau ; la poignée de la garde toujours tournée vers la gauche.